Titre Photo
Protecting marine habitats
Photo
Image
Récif de moules dans le Parc naturel marin du Golfe du Lion | Crédit : Emmanuelle Rivas / Agence française pour la biodiversité
Legende et credit
Récif de moules dans le Parc naturel marin du Golfe du Lion | Crédit : Emmanuelle Rivas / Agence française pour la biodiversité
Logo Life N2000 MTES + Code projet fond blanc Aout 2021
Contenu
If you wish to receive information in English about the actions and achievements of the Life project Marha please send your request to life.marha@ofb.gouv.fr
 
Action C6

Les activités humaines en mer peuvent dégrader les habitats marins. Les plaisanciers et les pêcheurs peuvent endommager les fonds en jetant une ancre ou un engin de pêche, les plongeurs peuvent abimer les espèces fixées en donnant un coup de palme... Dans certains sites particuliers qui présentent des habitats remarquables et fragiles, il est donc nécessaire de réglementer les activités pour préserver ces patrimoines naturels communs et les services qu'ils nous rendent.

Dans le cadre de Marha plusieurs actions liées au développement de zones de protection dans les sites Natura 2000 sont menées :

- la production d'outils pour mieux comprendre les zones de protection forte (ZPF) et les zone de réglementation environnementale (ZRE) et faciliter leur création

- la création de zones de protection fortes dans les sites Natura 2000

 

 

Des outils pour faciliter la création de ZPF

Un cycle de 10 webinaires pour mieux comprendre la question des zones de protection forte

Ce cycle s'étale sur toute l'année 2022 pour aborder tous les aspects qui définissent les enjeux et objectifs de la mise en place de zones de protection forte. Les enregistrements sont à disposition à la suite des webinaires.

En savoir plus

 

Des recommandations pour traiter la signalisation des Zones de réglementation environnementale

Une zone de réglementation environnementale (ZRE) est une zone délimitée géographiquement au regard d’enjeux environnementaux et au sein de laquelle l’État a décidé de mettre en place des restrictions d’usages traduites dans un texte réglementaire. Les aires marines protégées (AMP) sont un type de ZRE, les cantonnements de pêche en sont un autre.
L’augmentation des usages et des pressions sur les enjeux environnementaux identifiés en mer pose la question de la signalisation des ZRE afin de permettre une bonne application de la réglementation en vigueur. Bien que la totalité de ces ZRE n’ait pas vocation à être balisée physiquement, les textes réglementaires en vigueur ne permettent pas d’appréhender efficacement la nécessaire cohérence entre la sécurité de la navigation (balisages de sécurité maritime et densité du trafic) et le balisage de ces ZRE.

 

 

De nouvelles ZPF dans les sites Natura 2000

Dans le site Natura 2000 Posidonies du Cap d’Agde

Lors de la phase 1, la ville d’Agde, gestionnaire de l’aire marine protégée de la côte de la côte agathoise où se situe le site Natura 2000 Posidonies du Cap d’Agde a créé une zone de protection forte de 310 ha à moins de 2 km au large de l'île de Brescou. Cet espace dispose d'un statut de cantonnement de pêche pour une durée de 6 ans renouvelable. Son règlement autorise la navigation mais interdit via deux arrêtés ministériels et préfectoraux maritimes toute forme de pêche professionnelle ou récréative, la plongée sous-marine, le mouillage des navires et les dragages.


C'est une opération initiée par les pêcheurs petits métiers agathois et portée par la ville d'Agde sont l'objectif est de protéger la biodiversité marine et en particulier le coralligène, un habitat méditerranéen dont la richesse et la fragilité sont comparables à celles des récifs coralliens. Le coralligène abritent de nombreuses espèces pêchées et consommées. Sa protection devrait
permettre à cette ressource halieutique de se développer au sein de la réserve mais également à l'extérieur selon le phénomène "d'effet réserve" généralement observé dans ce type de cas.
Les autorités maritimes assurent régulièrement une surveillance de la réserve et sont déjà régulièrement sur site. Des suivis scientifiques sont assurés par l'équipe de la direction du milieu marin de la ville d'Agde.


Installée expérimentalement sans balisage physique, une communication active vers les usagers est prévue, notamment avec le développement d'une application informatique gratuite.

 

Dans le Parc national de Port-Cros

Le Parc national de Port-Cros comprend un espace maritime particulièrement fréquenté par la navigation notamment en période estivale. Afin de limiter l’impact et les nuisances générées sur les habitats marins par les différentes activités, le Parc a mis en place une réglementation spécifique pour les îles de Porquerolles et Port-Cros.

La première phase de Marha a permis de procéder au balisage de plusieurs zones réglementées à forts enjeux de protection de l’herbier de Posidonie.

Il s'agit de :
• la zone ressource de Porquerolles d’une superficie de 135 ha située au sud est de l’île où toutes les activités sont interdites (y compris la navigation).
Il existe toutefois une dérogation pour un poste à battude (pêche professionnelle) utilisé par quelques pêcheurs professionnels de Hyères via une autorisation du Directeur ;

• La Pointe Prime de Porquerolles et Anse de Portman de Port-Cros où le mouillage est interdit sauf sur dispositif de plongée ;

• Les Mèdes de Porquerolles où le mouillage et la plongée sous-marine sont interdits.
En parallèle de nouvelles zones de protection forte couvrant environ 3,2 km en linéaire de récifs barrière de posidonie ont été identifiées avec un objectif de mise en place d’ici 2025.

 

Dans le PNM du golfe du Lion

La phase 1 de Marha a permis de débuter la concertation préalable à la création de la ZPF.
Après un premier séminaire scientifique portant sur les connaissances mobilisables au profit d’un renforcement de la protection au sein du Parc naturel marin du golfe du Lion, conformément aux objectifs du plan de gestion, l’année 2019 a été consacrée à la mise en place d’un groupe de travail (GT) dédié aux ZPF.

Après validation du conseil de gestion, la première réunion du GT s’est tenue en octobre, rassemblant une vingtaine de membres pour définir le cadre et la méthodologie de travail pour l’année à venir. Une synthèse du séminaire scientifique a été réalisée. Ce document de communication, à l’attention des acteurs du Parc, sera le premier d’une série de fiches techniques qui viendront alimenter les réflexions du GT en parallèle d’un cycle de webinars.

 

News
Actualités par thématiques

No news

Events
Evenement pa r thématique

No events