Photo
Image
Herbier de zostère marine dans le site Natura 2000  site Natura 2000 « FR 5300052- Côte de Cancale à Paramé » | Crédit : Tristan Dimeglio
Legende et credit
Herbier de zostère marine dans le site Natura 2000 site Natura 2000 « FR 5300052- Côte de Cancale à Paramé » | Crédit : Tristan Dimeglio
Logo Life N2000 MTES + Code projet fond blanc Aout 2021
28/05/2021

Une étude sur l'impact cumulé de plusieurs activités sur l'herbier

Image
Suivi herbier de zostère marine | Crédit : Tristan Dimeglio

Le 14 avril dernier, Saint-Malo Agglomération a lancé une étude pour mieux comprendre l'impact de la pêche au haveneau et des mouillages de navires de plaisance sur les herbiers à zostère marine du site Natura 2000 « FR 5300052- Côte de Cancale à Paramé ». Cette étude rassemble scientifiques1 et usagers2 sous la coordination technique de l'association Planète mer. Elle combine des suivis scientifiques (drone et plongée) et en science participative de l'herbier, des suivis des activités de plaisance et pêche à pied, l'installation de deux mouillages écologiques et des actions de médiation envers les usagers. Elle est co-financé par l'Office français de la biodiversité dans le cadre de l'action sur l'analyse des pressions sur les habitats marins  (C4) de Marha.

1 Partenaires scientifiques : Muséum national d'histoire naturelle, Université de Rennes 1, station École pratique des hautes études de Dinard « Centre GéoEcologie Littorale »
2 Partenaires usagers : Association des pêcheurs plaisanciers de Rotheneuf (APPR) pour la plaisance, les clubs de plongée dont la commission départementale biologie environnement Fédération française d'études et de sports sous-marins d’Ille-et-Vilaine, le Club subaquatique de la Côte d’Émeraude (CSCE) , Saint-Malo plongée Émeraude

Les herbiers sont particulièrement sensibles à l'arrachage des feuilles et des rhizomes et au creusement du sédiment . Ces phénomènes peuvent être générés par différentes actions humaines :

  • le ragage répété des chaines d'ancrage sur le fond ;
  • le passage d'engins de pêche sur le fond ;
  • le piétinement lié à la pratique régulière et concentrée de la pêche à pied et de certains sports nautiques.

Si les effets sur l'herbier d'une action isolée sont bien documentés, les situations où plusieurs activités se cumulent le sont beaucoup moins. C'est le cas à la pointe de la Varde où l'on trouve de l'ancrage de bateaux et de la pêche à pied utilisant un haveneau (grande épuisette qui racle le fond).
 
Le projet a pour objectifs :

  • la quantification des pressions et des impacts générées par les deux activités ;
  • la comparaison des impacts générés par différents dispositifs de mouillage adaptés aux conditions particulières du secteur de la Pointe de la Varde (traditionnel, dispositif écologique conçu par les plaisanciers et deux dispositifs écologiques du commerce) ;
  • l’expérimentation de la mise en place d’un exclos pour limiter l’impact de la pêche à pied à la crevette sur les herbiers de zostère marine ;
  • l’expérimentation et la comparaison de trois méthodes de suivi de l’impact des mouillages sur les herbiers de zostère marine (protocole scientifique DCE en plongée, protocole participatif en plongée, suivi par drone à haute résolution d’images) ;
  • la contribution aux retours d’expériences et à la valorisation des bonnes pratiques.

Il contribuera à optimiser la gestion des mouillages et de la pêche à pied de loisir au niveau de la pointe de la Varde ainsi qu’à la recherche de solutions pour réduire leurs impacts sur les herbiers de zostère marine. La sensibilisation des acteurs locaux (plaisanciers, pêcheurs, plongeurs) et un large public (incluant les scolaires) aux services rendus par les écosystèmes côtiers et à leur vulnérabilité sera au cœur du projet afin de favoriser l’émergence ou le renforcement de comportements éco-responsables.
 
Cette étude dure trois ans, les grandes étapes 2021 :

  • Tous les mois : suivi de l’activité de pêche à pied et de plaisance sur le site
  • Mai 2021 :  acquisition d’images aériennes « suivi surfacique » par drone et immersion de deux mouillages innovants
  • Juin : Suivi scientifique en plongée, formation et plongée pour les suivis en sciences participatives, survol par drone, suivi surfacique et taux de fragmentation de l’herbier
  • Courant de l’été : analyse des échantillons de zostère en laboratoire et création d’un protocole de suivi de l'herbier en apnée
  • Septembre : plongées de suivi en sciences participatives
  • Octobre : suivi scientifique en plongée et survol par drone et conférence sur les herbiers marins dans le cadre de la Fête de la Science

Contacts pour en savoir plus :

Office français de la biodiversité : Anahita Marzin Anahita.marzin@ofb.gouv.fr et Olivier Abellard olivier.abellard@ofb.gouv.fr ;

Planète mer : Tristan Dimeglio tristan.dimeglio@planetemer.org

Saint Malo Agglomération : Morgane Perrette m.perrette@stmalo-agglomeration.fr